AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

Partagez|

Frieda Δ L'eau se fraye toujours un chemin, même à travers la pierre. Et quand elle est prise au piège, elle trouve toujours une fissure par où s'échapper.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité










MessageSujet: Frieda Δ L'eau se fraye toujours un chemin, même à travers la pierre. Et quand elle est prise au piège, elle trouve toujours une fissure par où s'échapper. Jeu 10 Aoû - 15:13



Frieda Nannie Fry.
Feat. Fan Bingbing • Delta • Inventé



Le miroir de mon âme
Je suis Frieda Nannie Fry, né(e) le 07 Janvier 1984, ce qui me fait aujourd'hui 33 ans. J'ai vu le jour à Arkana, comme tout le monde. Voyez vous, je suis un(e) humaine. Dans la vie de tout les jours, j'exerce le métier de danseuse et ça me convient pour le moment. Je suis également promise à un homme. J'ai une certaine attirance pour les hommes.Le plus souvent, les gens disent que je suis Douce x Passionnée x Apaisante x Brave x Docile x Captivante x Compétente x Courtoise x Curieuse x Déterminée x Dévouée x Digne x Diplomate x Éblouissante  Engagée x Intelligente x Minutieuse x Observatrice x Pacifique x Pure x Romantique x Talentueuse x Réservée x Secrète x Mystérieuse x Etourdie x Bornée x Certains diront provocante x Renfermée x Rêveuse x Anxieuse x Distraite.

La vie c'est pas le paradis



On ne devient pas esclave du monde pour s'épanouir ou se réaliser. Si ont est cela avant tout, c'est parce qu'on n'a pas le choix.

Elles, ce sont les créatures des bas fonds. Elles n'ont pas d'ailes, ni de pouvoirs surnaturels mis à part celui de charmer ceux qui ont les moyens de s'offrir leurs services. De génération en génération, elles ne vivent que pour être promises à un richissime homme qui pourraient les mettre à l'abri du besoin. Elles sont sales, indignes et en réalité rares sont les hommes qui s'intéressent à elles autrement que pour assouvir leurs pulsions malsaines. Malgré tout, elles gardent le sourire et tentent tant bien que mal de vivre dans ce monde hostile, constamment en guerre. Frieda n'a pas eu la chance de connaître son père, et dieu seul sait qui il y est d'ailleurs. C'est auprès de toutes ses femmes qu'elle à vécue dont l'une d'elle était sa mère. Destinée à devenir une danseuse émérite à son tour, sa mère voyait en elle une future héritière d'une grande fortune et se tuait à la tâche pour que sa petite fille conserve sa beauté naturelle tout au long de son enfance et adolescence. Frieda n'est pas comme les autres filles de son âge, déjà toute petite elle s'instruisait dans le domaine ou la plupart des filles de joie vivaient. Son domaine de perfection devait être et sera la danse, et ce même si cela va à l'encontre de ses ambitions. Sa mère criait, la giflait quand ses pas étaient incorrect, l'insultant à maintes reprises. Bonne à rien. Tu ne seras jamais bonne à marier. Et pourtant..

Au fil des jours, des mois et des années, elle devint la danseuse la plus convoitée par la gente masculine. Sa peau pâle, ses lèvres peintes en rouge sang, son regard transperçant et sa longue chevelure soyeuse en faisait fantasmer plus d'un. Tous semblaient subjugués par cette beauté dansante imperturbable. Parfois, ses yeux se fermaient, elle se voyait sur une scène admirée par de nombreuses personnes autre que des hommes affamés n'admirant que ses courbes. La musique l'aidait à oublier que certains soirs elle peinait à s'endormir dû aux gémissements de sa propre mère non loin, abusée par les hommes et leur monnaie qui pouvait acheter n'importe quelle service à une femme se voulant être digne et humble.

Elles se vendaient, corps et âme, mais pas Frieda. Frieda, elle parvenait à s'enfuir après chaque représentations. Sa pureté et virginité, elle ne l'offrirait qu'à l'homme qui ferait battre son cœur pour toujours, celui qui lui passerait la bague au doigt et qui lui offrirait de beaux enfants. Frieda, elle refusait d'être salie comme les autres et à force de trop fuir, le pire arriva. Ses poumons s'enflammaient, son cœur palpitait, la fatigue s'était emparée d'elle mais ses jambes pourtant la dissuader de s'arrêter. Elle courrait à vive allure dans ses bois pour fuir cet homme qui la désirait. Son regard eut juste le temps de s'assurer qu'elle l'avait semé qu'elle ne pût éviter ses racines qui la fit trébucher et tomber sur plusieurs mètres, sa tête finit sa course sur une roche qui lui fit perdre conscience aussitôt. Elle fût retrouvée après plusieurs heures et ramenée au domaine ou elle pût être soignée. Son inconscience dura deux jours. Deux jours ou la plupart des hommes envieux de la voir sur scène s'impatientaient de ne pas voir leur petite protégée. Le choc fût rude, douloureux, et ne s'en était pas allé sans laisser des séquelles profondes à la demoiselle qui commença à souffrir d'amnésie rétrograde. Les jours lui paraissaient courts et vide de sens, car au lendemain, elle ne parvenait à se rappeler ce qu'elle avait pût faire la veille. Il lui était impossible de reconnaître quiconque, mis à part sa mère et les quelques femmes d'un certain âge avec qui elle avait grandit. Ses souvenirs du passé restaient intacts contrairement au reste.  Cette amnésie soudaine créa un véritable choc au domaine, et notamment auprès de sa mère qui vit ses espoirs sur l'avenir de sa fille s'anéantir et en même temps.. Si Frieda avait du mal à se souvenir de ses jours ou elle dansait auprès de la fervente et fidèle clientèle constituée d'hommes, elle ne se souviendrait certainement pas de vendre son corps pour rapporter d'avantage d'argent au domaine. Imaginer seulement que des hommes puissent verser autant d'argent pour la danseuse qu'il convoite tous autant lui redonna l'espoir de pouvoir un jour s'enfuir avec tout cet argent et de ne plus jamais devoir vendre son corps. Vendre le corps de son enfant pour ne plus devoir vendre le sien. Digne d'une parfaite mère indigne.

Malheureusement pour elle, elle n'eut pas le temps de mettre ses sombres projets à exécution. Frieda dansait, inlassablement, ne se rappelant que de cette passion pour la danse, et il avait suffit d'une nuit pour que son corps et son âme ne lui appartient plus. De sa table il l'avait vu, son regard de braise l'avait désirée aussi fort que possible. Son cœur brûlait passionnément pour cette jolie brune si frêle et si fragile. L'homme était prêt à tout pour l'obtenir, jaloux de voir autant de désir dans les yeux des autres hommes autour. Il était capable de mettre plusieurs pièces pour l'obtenir et rien ni personne ne pourra l'empêcher de l'avoir. L'argent qu'il promettait au reste du domaine était colossal, cet argent sale serait capable de les préserver toutes un bon moment et il ne fallut pas plus de deux jours pour que la mère Fry ne se décide. Cette fois, elle vendrait sa propre fille pour vivre sereinement. Après tout, qu'avait-elle à perdre? L'amour d'une enfant amnésique qui finirait certainement par ne plus se rappeler d'elle? Et puis, cet homme riche est bien le stéréotype du gendre qu'elle a toujours rêvé avoir. Frieda ne serait pas malheureuse, elle serait à l'abri du besoin, comme elle l'avait souhaitée. Cela ne l'empêchera pas de continuer à danser, à défaut que désormais, son corps ne pouvait être touché que par un seul homme, celui qui avait miser autant d'argent pour elle.

Le maître marionnettiste
Hello' les petits chats.  I love you
Tout le monde m'appelle Juniel, j'ai vingt cinq ans et je sais pas c'que j'fous ici  Arrow j'ai décidé de rejoindre la merveilleuse aventure d'Arkana pour élargir mes horizons. Je suis habituée aux RPG City en général, je suis une grande passionnée d'écriture depuis maintenant dix bonnes années. Je suis aussi ce que l'on appelle "une geek", passionnée par les RPG style Final Fantasy, Kingdom Heart, Tales of, mais aussi les jeux de survival horror comme Resident Evil. Ma saga coup de coeur reste malgré tout Metal Gear Solid qui m'a vu grandir  I love you. Mis à part ça je suis également une jeune maman d'un petit bout d'à peine un an qui me prend pas mal de mon temps, mais n'ayez crainte, je serais toujours la pour surveiller vos moindres faits et gestes, alors prenez garde     . Eyes Have you  

N'oubliez pas de remplir le code suivant pour recenser votre avatar (attention, merci de ne pas supprimer les guillemets après le @) :
Code:
[color=darkred]• Fan Bingbing[/color] est @"Frieda N.Fry"

codage  by Nono
Revenir en haut Aller en bas
Frieda Δ L'eau se fraye toujours un chemin, même à travers la pierre. Et quand elle est prise au piège, elle trouve toujours une fissure par où s'échapper.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» C'est toujours la p'tite bête qui mange la grosse !
» L amour vient toujours au moment ou on ne l attend pas (PV Coeur de Nuit)
» on trouve toujours plus fort que soit ( pv: aya and co)
» Le Soldat & La Voleuse, retour à l'auberge
» On trouve toujours plus petit que soi (feat Kaoru Murasaki)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Détente :: Les archives :: Anciennes fiches et scénarios-
Sauter vers: