AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

Partagez|

(daeron) quand la représentation tourne mal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité










MessageSujet: (daeron) quand la représentation tourne mal Mer 6 Sep - 18:39


quand la représentation tourne mal
daeron & seraën


Seraën s’était réveillée avec un peu de difficulté ce matin-là. Arrivée au abord de la ville tard dans la nuit avec la petite troupe, le jeune hybride, c'était un peu entraînée avant de littéralement sombrer sur son instrument de musique. La fatigue d’une journée de travail avait pris le dessus et ce malgré les efforts qu’elle avait mis pour ne pas s’endormir si facilement. Elle ouvrit les yeux en sentant le soleil réchauffer sa peau alors qu’il passait à travers l’ouverture de la tente où elle avait finie par sombrer. Elle pouvait entendre les membres de la troupe s’empresser dehors. Elle devait se préparer, hors de question de mettre en retard la représentation du matin. Sera ne pourrait supporter de décevoir son bienfaiteur après tout.

Elle passa un peu d’eau sur son visage, s’occupa de sa crinière sombre aux reflets flamboyants avant de mettre une tenue qui la mettait à son avantage. Une tenue que son protecteur lui avait offerte pour décupler l’attention qu’elle volait au public pendant que le reste du groupe furetait dans les rangs. Prête, elle mit son instrument sur son dos et sortit de la tente. Son bienfaiteur l’accosta aussitôt, validant son apparence en ajoutant une fleur séchée dans sa crinière. À ce moment, c’était parfait.

Finalement, la scène en place, Seraën, s’y glissa, s’installant en veillant à garder le regard baissé pour que personne ne voie la teinte étrange qui y régnait. Prête, elle fer mit les yeux et inspira longuement. Un moment plus tard, la mélodie s’élevait. Le son de l’instrument se mêlait à sa voix si tendre et délicate. Le show avait commencé. Lentement, elle attirait l’attention du public jusqu’à l’accaparer entièrement. Tout se déroulait à merveille. Tout du moins, la demoiselle en était persuadée jusqu’à ce qu’un son étrange perça la foule. Rester calme. Sera tentée de ne pas y accorder une grande attention et se concentra sur sa représentation, adoptant un rythme plus calme pour attendrir les coeurs.
©S a n i e
Revenir en haut Aller en bas
Invité










MessageSujet: Re: (daeron) quand la représentation tourne mal Mer 6 Sep - 21:10


quand la représentation tourne mal
Feat Seraën
La nuit avait été courte. A chaque bruit qu'il entendait, il sursautait et brandissait sa dague préférée, prêt à bondir sur n'importe qui. Alors ce matin là il avait une mine grise et les yeux gonflés de fatigue. Il aurait tout donné pour pouvoir dormir sereinement mais il savait que ça ne serait jamais possible. Lorsqu'on a autant de démons qui nous hantent, il est impossible de s'endormir sur ses deux oreilles. Une violente migraine faisait battre une veine sur son front. Il la sentait se gonfler et lui faire mal. C'était bien la seule douleur que son corps acceptait encore. Une douleur plus psychique que physique. Daeron était assit seul et nettoyait la lame de sa dague. Il ne pouvait pas aller à la représentation avec d'autres armes. Ca attirerait trop l’attention alors il laissait épée, hache et arc dans sa tente. De toute façon, leur tour était bien rodé et ils ne risquaient pas grand chose.

Dès que tout le monde fut réuni, ils partirent tous en direction de la cité dans laquelle ils allaient se « produire ». Daeron fermait la marche comme à son habitude. Il aimait être seul et avoir les autres dans son champ de vision l'inquiétait moins. Il avait toujours tendance à la méfiance, et même si il connaissait la plupart d'entre eux depuis des années, il ne pouvait pas s'empêcher de penser qu'il y en aurait un qui lui planterait un couteau dans le dos. C'était un éternel pessimiste et il ne changerait probablement jamais. Seraën s'installa sur la scène et ils attendirent tous les premières notes de la jeune femme. Daeron devait être aux aguets car il surveillait que personne ne se fasse prendre la main dans le sac. Lui, c'était un piètre voleur. Ou en tout cas, il ne pouvait pas le faire en douce. C'était une brute, rien de plus et la délicatesse et la finesse ne faisait pas parti de son vocabulaire.

Mais ce jour là, au lieu de s'occuper de ses amis voleur, il ne pouvait détourner son regard de Sera et de son instrument. Ca le berçait et soudain, sa migraine qui aurait du amplifier avec le bruit, s’amenuisa. Sa voix l'enchantait et il oubliait soudainement ce pourquoi il était là. Puis soudain, il fut interrompu dans son allégresse. Daeron observa dans la foule pour voir ce qui se passait. Certains étaient tellement émerveillés devant la musique de Sera qu'ils ne firent pas attention au problème qui était en train de se dérouler. Le jeune homme jeta un coup d’œil à Sera. Il lui fit signe de continuer puis il se faufila dans la foule. Il se rapprochait de plus en plus du tumulte et il comprit ce qu'il se passait. L'un des nouveaux dans la bande venait de se faire prendre la main dans le sac. Embêté, Daeron réfléchit avant de se lancer dans la foule et de mouliner des poignets. Il ne fallait pas attirer l'attention sur eux. Devait-il le laisser se débrouiller tout seul et se faire capturer ou devait-il intervenir ? Le temps était compté. Il jeta un dernier regard à Sera et se lança dans une stratégie qui ne tenait même pas à un fil.

Une diversion, c'était ça sa brillante idée. Daeron bouscula un des types qui accusait le jeune voleur et se tourna vers un autre homme en faisant la même chose. Lorsque les deux hommes se retournèrent énervés, Daeron les pointa tous les deux du doigt. Ils se mirent alors à lever la voix puis à se lancer des coups. Le jeune phénix fit signe à son acolyte de partir vite et reporta à nouveau son attention sur Sera. Le problème, c'était qu'il avait enclenché une bagarre qui allait devenir collective. Il s'avérait que les deux hommes avaient déjà un contentieux et que ce qu'il venait de faire était la goûte d'eau qui avait fait déborder le vase. Daeron essaya de se frayer un chemin à travers la foule qui commençait à se bousculer et chercha Sera sur la scène. Sauf qu'elle n'était plus là. La panique le prit alors et il se mit à courir partout pour la chercher. Les autres, il s'en foutait, ils pouvaient très bien se défendre tout seul. Mais elle, c'était différent. « Sera! » Cria-t-il à travers la foule dans l'espoir qu'elle l'entende.
© FRIMELDA

Revenir en haut Aller en bas
Invité










MessageSujet: Re: (daeron) quand la représentation tourne mal Mer 6 Sep - 22:18


quand la représentation tourne mal
daeron & seraën


La nuit fut courte, terriblement courte. La petite troupe avait établi le campement tard dans la nuit et au lieu de sombrer dans les bras de morphée comme la plupart de ses compagnons après le souper, Seraën avait décidé de s’isoler pour reprendre un peu son instrument. Elle voulait s’entraîner pour que sa performance du lendemain, au village, soit absolument parfaite.  Hélas, la fatigue l’avait fait ne sombrer bien plus tôt que prévu alors qu’elle tenait encore son instrument. Elle s’était réveillée à cause de la lumière du jour filtrant dans sa tente et réalisa qu’elle tenait encore son instrument aux creux de ses bras. Lentement, elle se leva, faisait craquer quelques-uns de ses membres. Elle devait se dépêcher, s’empresser pour se préparer et ainsi ne pas mettre les autres en retard. Rapidement Sera s’était rafraîchi et avait passé un peu d’eau sur son visage. Puis, elle s’était coiffée avant d’enfiler une robe qui savait la mettre en valeur. Une fois assurée que son apparence soit bien, elle prit son instrument et sortit pour avoir la validation de son protecteur. Parfait ! Peu de temps après, le groupe se formait et se mit en route vers le village à quelques mètres de leur campement. Seraën avançait dans les premiers du rang, mais de temps à autre, elle regardait derrière, apercevant Daeron refermer la marche comme d’habitude. Un sourire se glissa sur ses lèvres, et elle reporta son attention sur le chemin tout en replaçant son instrument dans son dos.

Peu de temps après, la petite troupe arriva au village. Sera attendue que la scène soit mise en place et elle alla s’y installer comme à son habitude. L’instrument sur ses genoux, elle fit en sorte que son regard n’en croise aucun autre avant de le fermer pour se concentrer. Une profonde inspiration. Elle fit le vide et l’instant suivant les notes s’élevait dans les airs, se mêlant lentement à sa voix cristalline empreinte de naïveté. Elle attirait l’attention du public. Elle pouvait sentir les regards poser sur elle. Des regards qui autrefois l’auraient angoissé, mais qui aujourd’hui la rendaient presque fier. C’était son rôle après tout d’attirer des regards que ce soit à travers sa musique ou bien ses petits tours de monstre de foire. Certes, sa mélodie était de plus en plus souvent mise en avant, délaissant les numéros humiliants et ce à son plus grand bonheur.

Soudain, un son étrange lui parvint depuis la foule. Sans perdre le rythme, elle ouvrit les yeux pour poser son regard sur Daeron qui n'était posté pas très loin. Comme il lui fit signe de continuer, Seraën ne s’attarda pas davantage. Fermant de nouveau les yeux, la demoiselle avait ralenti le tempo pour une mélodie plus douce, presque hypnotisante. Une mélodie qui avait démontré plusieurs fois qu’elle pouvait attendrir les coeurs. Seulement, quelque chose changea. Quelque chose dans la foule. Sa voix se tue alors que des cris s’élevaient dans la foule. Puis, sa mélodie cessa alors que son regard de félin se posa sur le public qui n’avait plus l'attention posée sur elle. Non. C’était un véritable champ de batails devant elle. Les personnes commençaient à se taper dessus entre deux hurlements.

Le coeur de Seraën accéléra alors que la panique la gagna. Elle aurait dû attendre Daeron ou leur bienfaiteur, mais lorsque le combat arriva à la scène, elle en fut incapable. Terrorisée, elle avait tiré son instrument en fuyant. Seulement, avec le poids de son du zheng, fuir était compliqué. Une bousculade et son instrument tombèrent à terre, brisé dans la cohue. Le regard de du jeune hybride s’humidifia alors qu’elle recula pour se cacher dans une fine ruelle. À ce moment, roulée en boule et tremblant légèrement, elle attendit. Attendit que le silence et le calme retombent sur la ville. Tout du moins, c’était ce qu’elle pensait faire jusqu’à ce que son nom ne résonne pas très loin, au milieu de la violence. Craintive, elle se redressa pour regarder  hors de la ruelle. ❝ Daeron ?  ❞ souffla-t-elle la voix tremblante, incertaine de ce qu’elle avait entendu. Elle tenta alors de sortir de la ruelle, mais un caillou, sans doute jeter à une personne dans la mêlé vint atteindre sa tempe. Mais le sang sur sa tempe n’était rien en comparaison du souvenir qu’il engendrait. Se glissant de nouveau dans la ruelle, plus terrorisée que jamais, elle entreprit d’attendre à nouveau.
©S a n i e / tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Invité










MessageSujet: Re: (daeron) quand la représentation tourne mal Jeu 7 Sep - 12:18


quand la représentation tourne mal
Feat Seraën
Quel imbécile. Il aurait du surveiller tout le monde et pas seulement la chanteuse. Il s'en voulait d'avoir fait cette boulette car pour lui, c'était sa faute. Il devait sortir le groupe de la panade et heureusement qu'il avait pris l'habitude de réfléchir rapidement et sous la pression, sinon il n'aurait jamais pu faire s'enfuir ses amis. Malheureusement, le tumulte qu'il avait créer pris une ampleur beaucoup plus importante et il se retrouva à devoir chercher Seraën qu'il avait désormais perdu de vu. Daeron était monté sur scène pour essayer de l’apercevoir. Malheureusement, il n'avait pas les capacités d'autres races qui pourrait lui être bien utile à ce moment là. Pourquoi ne pouvait-il pas l'entendre ou la voir. Daeron la cherchait désespérément jusqu'à qu'il aperçoive sa tête dépasser d'une ruelle. D'abord soulagé, il commença à se ruer vers elle. Jusqu'à ce qu'il voit un caillou heurter la tête de la jeune fille qui repartie rapidement dans la ruelle.

Hors de lui, le jeune phénix se précipita sur l'homme qui avait lancé la pierre et il lui tordit le cou d'un coup sec. Puis, comme ci rien ne s'était passé, il continua sa route jusqu'à retrouver Sera dans la ruelle. Elle semblait effrayé. Daeron qui s'était approché d'elle, lui prit le visage entre les mains pour évaluer la blessure. Si elle avait été comme lui, il lui aurait juste planté une flèche dans le cœur pour qu'elle puisse renaître de ses cendres. Mais malheureusement, elle n'avait pas cette faculté. Il devait donc tout faire pour la soigner rapidement, avant qu'il n'y ait de séquelles. « Assis toi, je vais soigner ça. » Dit-il abruptement. Il n'était pas très délicat mais en même temps, il était … paniqué. Oui. C'était la première fois depuis ses huit ans que Daeron avait vraiment peur. Il avait apprit avec les années que la peur était une faiblesse et il avait réussi à faire taire cette émotion. Et là, il la ressentait plus violemment que jamais. Peut être n'aurait-il pas dû faire taire son humanité quelques années plus tôt.

Le jeune homme coupa un morceau de sa tunique qui n'était pas vraiment très propre et il tapota délicatement la tempe ensanglanté de Sera. « Je ne te fais pas mal ? » demanda t-il en la regardant dans les yeux. Daeron s'en voulait une fois de plus de n'avoir aucune compétence en soin. Si seulement Edaline pouvait être là. « Je suis désolé ». Murmura t-il.
© FRIMELDA

Revenir en haut Aller en bas
Invité










MessageSujet: Re: (daeron) quand la représentation tourne mal Jeu 7 Sep - 16:29


quand la représentation tourne mal
daeron & seraën


La représentation se déroulait à merveille. Les yeux clos, le jeune hybride jouaient à la perfection les morceaux qu’elle avait répétés la veille. Le son de son instrument se mêlait dans une douce harmonie avec le son de sa voix aux sonorités aussi tendres que naïves. Seraën pouvait sentir l’attention du public sur elle, sentir leur regard poser sur sa personne. Un détail qui autrefois l’aurait fait perdu son sang-froid, mais qui aujourd’hui la rendait presque fière. Elle tenait son rôle dans toute cette mise en scène. Soudain, elle entendit un bruit étrange, une perturbation. Lentement, sans casser le rythme, elle ouvrit les yeux pour les poser sur Daeron qui jouait le rôle de surveillant dans la représentation. À son geste rassurant Sera ne chercha pas plus loin et fermit les yeux, ralentissant le tempo. Ce dernier devint presque hypnotisant, attendrissant les coeurs. Hélas. Rien ne se passa comme prévu.

La voix de Seraën se tue lorsqu’elle est ne perçut plus le moindre regard sur elle et que le silence devint des cris. Ouvrant les yeux, elle vit devant elle un véritable champ de batails en devenir. Tout le public commençait à se crier et se taper dessus. Figée sous la terreur et l’incompréhension, la jeune demoiselle ne bougea que lorsque la cohue toucha la scène. Craintive, Seraën avait rapidement pris son instrument pour fuir. Elle savait qu’elle aurait dû attendre son bienfaiteur ou bien encore Daeron qui était un véritable protecteur, seulement, la peur au ventre, elle avait été incapable d’attendre. Et elle comprit rapidement que c’était une erreur. Les bousculades, le poids de son du gu zheng… La brunette perdit l’équilibre, faisant tomber son instrument fétiche qui vint s’écraser sur le sol. Le pauvre objet de bois ne fit pas long feu au milieu des passants qui se battaient.

Terrifiée, Seraën s’était réfugiée en boule dans une ruelle pas très loin de la place principale du village où prenait place la représentation. Comment les choses avaient-elles pu tourner ainsi ?! La demoiselle plus que terrifiée était à présent perdue. Avait-elle mal fait sa part du travail ? Une interrogation qui passa au second plan lorsqu’elle crut entendre son prénom au milieu de la cohue de la place. Timide et craintive, elle passa un peu sa tête en dehors de la ruelle pour prononcer le nom de Daeron. C’était bien lui qui l’avait appelé, n'est-ce pas ? Hélas, elle ne vit nullement son protecteur. Seul un caillou, sans doute, envoyé à un autre, vint heurter sa tempe. La douleur latente n’était rien en comparaison des flashs de souvenir douloureux qui lui revenaient. Il n’en avait donc pas fallu davantage pour qu’elle ne roule à nouveau en boule dans sa ruelle, plus terrifiée que jamais.

Elle sursauta. Elle n’avait pas pu s’empêcher de faire un petit bond lorsqu’une présence se fit sentir à ses côtés. Daeron ! Les larmes coulaient lentement sur ses joues alors qu’elle s’accrochait quelque peu au haut de son aîné tout en écoutant ses ordres. Silencieuse et accrochée, Seraën le regarda déchirer un morceau de sa tunique. Il n’avait pas besoin… Mais elle ne dit rien, se laissant soigner tout en tentant de réduire ses tremblements. ❝ je… Cela va... ❞ murmura-t-elle faiblement alors qu’une légère moue de douleur se glissait sur son visage. Puis, lentement, ses larmes se calmèrent pour laisser place à une expression de totale incompréhension. Pourquoi s’excusait-il ? ❝ ce n’est pas ta faute… c’est mon rôle de détourner l’attention... ❞ souffla-t-elle faiblement en baissant le regard, fautive. Lui, il s’occupait d’elle, il n’avait rien fait de mal… non ?
©S a n i e / tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Invité










MessageSujet: Re: (daeron) quand la représentation tourne mal Lun 11 Sep - 19:22


quand la représentation tourne mal
Feat Seraën
Daeron était quelqu'un qui ne se souciait pas souvent de ce que les autres pouvaient ressentir ou penser. Au contraire, plus il était loin de toutes ces émotions qu'il ne comprenait pas, mieux il se sentait. Pourtant, il ne pouvait pas s'empêcher de s'inquiéter du sort de Seraën. Elle n'était pas comme lui, insensible. La jeune hybride était sensible et était une cible facile. Il ne demandait aussi ce que leur bienfaiteur pourrait bien dire si le groupe rentrait au camp sans sa favorite. Car oui, le jeune phénix avait remarqué que la relation entre les deux étaient particulière. Il était peut être le seul à le voir mais ça commençait un peu à le déranger. De la jalousie peut être, émanait de cette relation qu'il trouvait peut être un peu malsaine. C'était même sûrement ça. Daeron cherchait constamment l’approbation de leur guide et il pensait que tant que Seraën serait là, il ne pourrait jamais l'avoir. Il ne supportait pas de penser ça. Surtout qu'il protégeait la jeune femme comme si elle était un membre de sa famille. Il l'appréciait réellement, c'était l'une de ses rares amies. Le jeune homme avait de nombreuses contradictions qu'il avait du mal à mettre au clair dans sa tête.

Daeron n'avait aucune capacité de guérison. Il n'avait pas apprit à soigner les autres car c'était inutile. Il travaillait toujours en solo et si on le blessait, il n'avait qu'à se porter un coup fatal pour guérir de ses blessures. Il se souvenait qu'une fois, un homme lui avait demandé pourquoi il ne portait aucune cicatrice. C'était parce qu'il ne pouvait pas en avoir. Son corps se régénérait à chacun de ses retour à la vie. Malheureusement, ce n'était pas le cas de la jeune femme. Il décida donc de suivre son instinct et de contenir l'hémorragie jusqu'à ce qu'ils puissent retourner au campement pour qu'elle se fasse correctement soigner. Si personne ne pouvait les aider là bas, il savait qui il pourrait aller voir pour la soigner. Il avait arraché un morceau de sa tunique et le pressait sur la tête de Seraën. Il n'était pas très délicat et il lui demanda s'il ne lui faisait pas mal. Elle lui dit que ça allait. Elle n'en avait pas l'air mais Daeron se dit qu'il ne fallait pas la sous estimer.

Puis, le phénix ne put s'empêcher de lui dire qu'il était désolé. Elle lui dit que ce n'était pas sa faute, c'était à elle de détourner l'attention. Mais Daeron ne voyait pas les choses de la même manière. « Non. On est censé tous faire notre travail correctement. Si on ne s'était pas fait attrapé la main dans le sac, tout se serait passé comme d'habitude. Tu étais sur scène, tu faisais très bien ton rôle. » Mais qu'étaient-ils ? De simple marionnettes. Et ils le seront probablement toute leur vie.  « Je n'aurais jamais du défendre notre camarade. Il aurait dû se débrouiller tout seul. Tu ne serais pas blessé si je n'avais pas mis mon grain de sel là dedans. » Il était énervé. Contre lui surtout. Pourquoi devait-il toujours se mettre en avant.
© FRIMELDA

Revenir en haut Aller en bas
Invité










MessageSujet: Re: (daeron) quand la représentation tourne mal Jeu 14 Sep - 15:15


quand la représentation tourne mal
daeron & seraën


La représentation avait lentement viré au cauchemar. Perdue, la voix de Seraën s’était éteinte alors que la confusion et la peur gagnaient la demoiselle. Elle aurait dû attendre son protecteur. Seulement, la peur au ventre, elle avait fui à l’instant même où la bagarre s’était rapprochée de la scène. À ce moment, elle avait piètrement tenté de s’échapper à tout cela. Peine perdue. Bousculade est son instrument s’effondrait sur le sol pour être réduite en miettes devant ses yeux. Tremblante de terreur devant la violence qui régnait sur la place principale, le jeune hybride avait rapidement fui dans la ruelle la plus proche pour n’y former d’une misérable petite boule tétanisé par la peur. Ce fut une voix, criant son nom qui la fit rassembler le peu de courage qu’elle avait pour regarder en dehors de la ruelle. Daeron la cherchait. Elle devait se montrer pour qu’il la voie. Hélas, son élan de courage fut brisé par un caillou heurtant sa tempe. La douleur était fugace, mais les souvenirs que cela avait ravivé étaient bien plus puissant, forçant la demoiselle à se cacher à nouveau.

Peu de temps s’était écoulé avant qu’elle ne s’accroche à Daeron qui l’aidait à s’asseoir à même le sol. Tremblante Sera s’accrochait avec désespoir à la chemise de son aîné alors que les larmes coulaient en tournant sur ses joues. Elle semblait être des plus inconsolables alors qu’elle observait le phénix déchirer sa chemise pour appuyer le morceau de tissu sur la blessure de la brunette. Elle n’eut aucunement le temps de lui dire que ce n’était pas nécessaire qu’il tentait déjà de arrêter ou tout du moins réduire le saignement. Alors, elle se laissa soigner, se calmant à mesure que le temps s’écoulait, le regard rivé sur Daeron pour éviter de voir le carnage qui faisait rage sur la place principale.

Lentement, les larmes se calmèrent et bien qu’une moue de douleur se glissait sur son visage, elle déclara aller bien. Ce n’était pas la première pierre qu’on lui envoyait et les dragons étaient connus pour avoir la peau dure, n'est-ce pas ? Elle irait bien. Elle était protégée après tout, n'est-ce pas ? Finalement, l’incompréhension se glissait sur son visage aux excuses de Daeron. Ce n’était pas sa faute ! C’était la sienne ! Elle devait détourner l’attention du public. Elle avait dû faire une erreur pour que cela se produise. Fautive, Seraën baissa le regard. Que leur arriveraient-ils maintenant ? Leur bienfaiteur allait-il hausser la voix sur elle, sur les autres ? Elle n’aimait pas cette idée, la sensation d’avoir déçu la troupe.

Seraën releva timidement le regard aux paroles de son aîné. Pas sa faute ? Mais… Attrapé la main dans le sac ? L’un des voleurs avait été repéré ? Elle n’avait pas assez attiré l’attention du public ? Ou le voleur avait-il été plus maladroit ? Seront se poser mille et une questions sur la manière dont les événements avaient pu être lancés. Seulement, elle ne pouvait pas laisser Daeron s’en blâmer. Elle était comme cela. Un tendre sourire se glissait sur ses lèvres alors qu’elle déposait sa main sur celle de Daeron présente sur sa tempe afin d’avoir son attention. ❝ Tu as détourné l’attention… Cela aurait pu être pire, qui sait… Si le public s’était rendu compte que je ne servais que pour détourner l’attention, on n’aurait peut-être pas pu continuer… Tu as bien fait, mm… Puis, ce n’était pas la première fois que je prends un caillou à cet endroit là… Je suis habituée, cela ira… ❞ Elle tremblait encore légèrement, mais elle tentait de se calmer tandis que sa voix se voulait apaisante. Après tout, si leur petit spectacle avait été percé au clair, leur destin aurait pu être bien pire… À ce moment, le vol maladroit passerait inaperçu. Du moins, elle voulait naïvement s’en convaincre.
©S a n i e / tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé










MessageSujet: Re: (daeron) quand la représentation tourne mal

Revenir en haut Aller en bas
(daeron) quand la représentation tourne mal
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Détente :: Les archives :: Sujets abandonnés-
Sauter vers: